La Culture des Palmiers

La taille et l'entretien des Palmiers

La taille et l'entretien des Palmiers

Couper le stipe d’un palmier sous le bourgeon terminal revient à tuer la plante !

Les espèces cespiteuses, qui forment plusieurs stipes avec l’âge, comme le Chamaerops humilis ou le Nannorrhops ritchieana, supportent la coupe de leur stipe principal, mais c’est évidemment une pratique à proscrire, sauf en cas d’extrême nécessité.

L’entretien des palmiers se limite donc à la taille des anciennes palmes et des infructescences desséchées. 

Chez beaucoup d’espèces de palmiers résistant au froid (Trachycarpus, Washingtonia, Phoenix…), les feuilles séchées restent solidement attachées au stipe, parfois durant toute la vie du palmier. Le nom commun de « palmier-jupon » donné aux Washingtonias fait référence à cette accumulation d’anciennes palmes qui enveloppent totalement leur stipe.

Laisser ou non cette « jupe » se former autour de votre palmier est donc une question de goût personnel. Au fur et à mesure que votre palmier s’élève, la taille de ces palmes deviendra naturellement de plus en plus difficile.

Certaines espèces possèdent de dangereuses épines sur le pétiole ou le rachis. C’est le cas des Phoenix, Washingtonia et Chamaerops.