FRANCE-PALMIER.COM
LE MONDE DES PALMIERS





varietes de palmier

Brahea armata

Brahea armata


Du latin "armatus", en référence aux dents crochues qui arment les pétioles

syn. Brahea clara, Brahea roezlii, Erythea armata, Erythea elegans...

Nom commun : Palmier bleu du Mexique

C’est l’espèce du genre Brahea la plus répandue en culture. Elle est représentée dans tous les jardins botaniques du monde, sous les tropiques comme dans les pays tempérés.

Le Brahea armata est sans conteste l’un des plus beaux palmiers résistant au froid, honnêtement rustique jusqu’à -10°C et ayant survécu à des températures de -14°C. Il est cultivé pour sa belle couronne de feuilles presque bleues, portée par un stipe robuste et solitaire, et ses immenses inflorescences jaune vif. Comme les autres représentants du genre, à l’exception de Brahea edulis, le Brahea armata est un palmier de croissance lente, voire très lente les premières années. C’est pourquoi il est souvent vendu assez cher dans les pépinières par rapport à un Trachycarpus fortunei de même taille, par exemple.

Il a besoin de soleil et de chaleur pour se développer plus rapidement et demande impérativement un sol drainant. Il semble en effet que ce palmier n’apprécie guère les substrats trop riches et humides, poussant merveilleusement bien en revanche en sol ingrat (argileux ou sableux) mais drainant.

Habitat :

Nord-ouest du Mexique (Baja California, Sonora), dans les canyons et les gorges, en zones désertiques. On rencontre une population naturelle de Brahea armata en compagnie des deux espèces de Washingtonia (Washingtonia filifera et Washingtonia robusta) dans un site près de Catavina Arroyo, Baja California.

Résistance au froid : -12°C

Utilité :

Les palmes sont utilisés pour la couverture des habitations et les segments sont entrelacés pour la fabrication de chapeaux.

Stipe :

palmie bleu du mexiwue brahea armata

Massif, solitaire, jusqu’à 15 mètres de hauteur et 45 cm de diamètre. Les palmes desséchées peuvent rester longtemps accrochées au stipe, formant un " jupon ", typique du genre Washingtonia, avec lequel il partage l’habitat naturel.

Couronne :

Environ 25 à 30 feuilles légèrement costapalmées, de 70 cm à 1m20 de large , de couleur presque bleue et recouvertes d’une matière cireuse blanchâtre sur le dessus et souvent légèrement glauque dessous. La palme est composée de 40 à 60 segments rigides. Le pétiole, de 1m à 1,50m de longueur, est couvert sur sa partie supérieure d’un tomentum brunâtre et de couleur argentée sur la partie inférieure, bordé de petites dents marron clair.

Floraison :

Les Brahea sont des palmiers hermaphrodites. Un seul exemplaire peut donc produire des graines viables. Les inflorescences arquées peuvent atteindre 6 mètres de longueur et dépassent de plus d’un mètre la couronne de palmes. Les fleurs très nombreuses sont blanc ivoire. Les fruits globuleux, de 2 cm de diamètre et de couleur marron brillant, arrivent à maturité un an après leur formation. Ils contiennent chacun une graine marron d’un centimètre de long environ.

Multiplication :

Les graines fraîches peuvent germer rapidement, parfois quelques semaines après le semis, le plus souvent 4 à 8 mois plus tard.



 


FRANCE PALMIER : LE MONDE DES PALMIERS - 2000 - 2010